Quelques livres sur Cocteau

Les indispensables

                 Sud1

Ouvrage colectif édité par l'association, en quelque sorte notre bréviaire...entre autres ICI

On y reviendra... ou consulter http://www.jeancocteau-mediterranee.com/album-photos/

 

JACQUES BIAGINI    JEAN COCTEAU... de VIllefranche-sur-Mer                                        

Ce grand livre (par la taille comme par le contenu) est l'ouvrage indispensable pour explorer les rapports entre Cocteau et sa cité de coeur depuis les années 1920. Richement illustré de documents souvent inédits, il reprend tout au long de l'oeuvre (et de celles des amis et connaissances de l'artiste) comme de la correspondance, les détails qui attestent de la présence de Cocteau dans son centre du monde méditerrannéen. L'ouvrage, souvent évoqué sur ce site l'est, entre autres, à propos de Roland (et Marcelle) Garros, de Kiki de Montaprnasse à l'hôtel Welcome, de la Chapelle Saint-Pierre bien sûr. On ne saurait trop remercier l'auteur, hélas disparu de sa contribution à la connaissance du personnage et de son interaction avec les lieux et les gens qui les habitèrent.

Il semble, hélas, que ce livre majeur soit aujourd'hui indisponible chez l'éditeur (SERRE). Le moins qu'on puisse en dire est qu'une réédition s'impose!

 

Carole Weisweiller Les années Francine

Carole Weisweiller a consacré à sa mère et à Cocteau, ainsi qu'à leur maison de vacances, le livre "Les années Francine". Par la documentation unique  qu'il regroupe, l'ouvrage reste l'un des plus essentiels pour qui cherche à approcher l'intimité du poète.

 

   

     Toute la terre s'assassine / Et cherche abri pour se tapir/

Le seul refuge est chez Francine / Sur la pointe Santo Sospir

 

 

 

Parmi les illustrations méconnues, une rare occasion d'apercevoir derrière le bar de l'hôtel parisien des Weisweiller, (Coco Chanel au premier plan servie par Francine Weisweiller), la décoration murale qu'y traça Cocteau::

Jean Touzot A Coeur Ouvert

002 2

003 7

Jean Touzot Jean Cocteau (biographie critique)

   001touzot002 1 touzot2

Monique Lange Prince sans Royaume

001 2 lange002 2 lange2

Claude Camous Cocteau, fantôme de Marseille

  

Au travers de la fugue de Cocteau à Marseille, dès 1906, de ses premiers contacts avec l'opium, des séjours au Grand Hôtel Beauvau, et de la fameuse nouvelle de 1933 Le fantôme de Marseille, Claude Camous précise les rapports entre le poète et la cité phocéenne, traçant en même temps qu'une biographie complète les jalons d'une histoire de la ville sans cesse recommencée.

Le petit cireur (collection Claude Camous)

 

 

 

 

Cocteau: Cartes Postales (telles que citées par Claude Camous)

 

Marseille le soir

Les cafés de Marseille / Sont plus beaux que le port

Les marins s'y asseyent / Dans des carosses d'or

Ou bien sur leurs épaules /Déchargent les bateaux

Pleisn des glaces du pôle / De fruits et de gâteaux.

 

 

Marseille le matin

Dans leurs jolies oiselleries /Marie Roman Clara Mathieu

Te vendent des canaris /Et des singes aux fesses bleues

Des gamins armés de boîtes / Violent tes pieds dans la foule

Et après tes mieds miroitent /Avec l'azur et les moules

Et à midi: oriflamme /Chez Basso suspendu en l'air

Les portugaises sabots d'un âne / Qui a marché dans l'eau de mer.

(NDR: mélodies mises en musiques par Maxime Jacob et par Guy Sacre)

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau