La crèche

 

PS de la lettre expédiée le 23-12-1958, à Milorad:

"J'ai fait une crèche si belle qu'on la croirait construite

par Piero della Francesca. Je l'expose à Nice."

 

 

 

Philippe Madeline-Jolly (in Le sud d'un Poète pp 47-48)

 

Ce n'est pas facile d'embaucher un magicien. Il faut s'attendre à tout de sa part. Et ne pas s'étonner lorsqu'au milieu d'un monstrueux retard dans la routine du travail de l'entreprise, il déclare tranquillement:"Mes enfants, nous devrions faire une crèche pour Noël". (...) Jean explique ce qu'il veut faire. Comme un metteur en scène, il s'agit de représenter "l'Evénement" juste après la naissance de Jésus. Marie et Joseph sont encore seuls dans l'étable. Avec toutefois le bœuf et l'âne de la tradition provençale. Les bergers ne sont pas encore là. l'Ange est en train de les prévenir et de les rassembler. On doit deviner qu'ils arrivent; aussi derrière le couple et l'Enfant, on verra, comme s'ils apparaissaient à travers le mur, un premier berger portant un veau sur ses épaules et un ange qui le pousse en avant et, de son aile déployée, couvre les animaux.

Cette apparition sera gravée dans le plâtre de façon très linéaire avec un léger relief. Les têtes des bêtes et les trois personnages seront réalisés en terre cuite. Ces derniers habillés de véritable lin blanc. L'ensemble sera blanc comme un village des îles grecques, et on le disposera dans une grande caisse d'emballage en sapin brut, comme un symbole de pauvreté absolue.

La crèche (...) sera exposée ensuite au Musée Masséna. Elle y restera au moins pensant quelques années puisqu'en juin 1962 on a volé l'Enfant Jésus pendant que le gardien dormait ! A la demande du conservateur, nous en avons fait un autre.

 

Monsieur Madeline-Jolly se demande (en 1989) ce qu'est devenue et le film et l’œuvre elle-même ; comme on le sait maintenant, l’œuvre, toujours propriété du Musée Masséna est maintenant en dépôt au musée de Menton. Il est vrai qu'elle reste tout à fait méconnue.

 

 

Texte du film de la Crèche:

En ce temps-là le Roi Hérode avait fait massacrer l'enfance car il craignait les prophéties et qu'un enfant vînt au monde avec le pouvoir de vaincre les despotes et de glorifier le peuple.

Mais sur les sables du désert voyageait secrètement un humble couple, et la jeune femme était grosse, et c'est la paille d'une crèche déserte qui reçut l'Enfant-Roi. Et rien ne le signalait aux hommes. Mais un ange apparut et, comme un berger s'approchait de la crèche, et se demandait qui étaient les voyageurs de cette halte, il lui dit: Ne crains pas la lumière de mes ailes. Va chercher tes camarades et, s'ils t'accompagnent jusqu'à la crèche, ils verront un étrange spectacle; car cette Mère n'est pas une vraie mère, ce Père n'est pas un vrai père, ce Fils n'est pas un vrai fils. C'est le Roi des rois et trois vrais rois sont en route pour venir lui rendre hommage.

Et ce bœuf et âne doivent réchauffer l'enfant de leur souffle et un autre souffle enveloppe cette vierge qui tient l'enfant sur ses genoux et le mari de cette vierge qui l'assiste, et un autre ange est entré chez cette vierge sur des pieds de silence et l'a saluée et lui a confié ce que le Seigneur attendait d'elle.

Et c'est ici, dans cette pauvre crèche vide, que le nœud divin se noue, que le triangle se forme, et, au milieu du triangle, il y aura un œil qui regarde les hommes et qui les juge. Et une étoile, qui n'est pas de ce monde, mais un regard céleste, dirige les rois qui sont des mages et qui veulent adorer l'enfant...

Et nous, artisans de la montagne de Villefranche, avons orné cette humble caisse de telle sorte qu'on puisse y reconnaître ce que j'ai dit. Et cette crèche je l'ai faite de mes propres mains, qui sont huit avec celles de Madeline-Jolly et Cornillon.

C'est Jean* Cocteau qui vous parle...

(extrait de Le Sud d'un Poète p.51)

Détails apparaissant dans le livre de Jacques Biagini:

 

On voit un très court extrait du film dans un document d'archive de l'INA:

 

Quelques Vœux de Noël

 

La chambre d'Irène (1940)

 

Noël 1953

 

Vœux 1959

 

 

Dessins offerts au Secours Populaire

 

 

 

Dernier Noël

"Et Noël allumait ses arbres. Et les pêcheurs suivaient l'étoile et ils virent que l'étoiles les avait conduits au bord de la mer et une chapelle se dressait au bord de la mer et glorifiait l'apôtre qui les protège, le portier de la dernière porte.

Et comme ils cherchaient l'étoile au ciel ils virent qu'elle s'était éteinte et comme ils s'étonnaient de ce prodige ils connurent que la chapelle était pareille à une étoile de mer échouée entre les barques et que leur route s'arrêtait là."

 

Cocteau 1er décembre 1957: fin du poème en prose écrit pour l'inauguration de la Chapelle Saint-Pierre

 

 

L'étrange évocation de Cocteau (radio 1946) malheureusement amputé de ses dernières phrases

 

Nuit de Noël (enregistrement 1952)

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.