Céramiques MADELINE-JOLLY

RENCONTRE MADELINE JOLLY

En 1957 Cocteau rencontre un couple d'artistes MARIE MADELEINE JOLLY et PHILIPPE MADELINE .
Dans leur atelier il crée plus de 300 céramiques, dessine  les poémes-objets et des bijoux.
Les modèles des céramiques de l'édition originale ont été crées du vivant du poète à la poterie MADELINE JOLLY de VILLEFRANCHE-SUR-MER, de la fin de l' année 1957 jusqu'en 1963.
P0 photo 1

P0 txt 1ThCocteau1P1 photo 1P0 txt 2

Bijoux

P0 txt 3P0 photo 2

Atelier Madeline-Jolly

Découverte de la création de l' edition originale des céramiques de JEAN COCTEAU dans les ateliers MADELINE-JOLLY à VILLEFRANCHE sur MER 

Présentation des collections de bijoux et sculptures des ateliers  MADELINE LAUPIN. Galerie MADELINE JOLLY située en Bourgogne consacrée entièrement à l'oeuvre plastique et graphique de JEAN COCTEAU.                                                             

Les expositions du moment et catalogue de vente en ligne.

Images 1P0 photo 3

Anne Madeline et la boutique du Bastion (sur France Culture.fr)

 

Commentaires (3)

BUSQUETS ETIENNE
  • 1. BUSQUETS ETIENNE | 22/01/2015
Le dernier regard d’Orphée
(ou Orphée fait or).

Le dernier regard d’Orphée…
Ô nuit nacrée d’étoiles,
Abrupte Mélinoé,
Abats sur lui ton voile

Et que son âme fée,
Parée de bronze et d’or,
Eternel feu follet,
S’embrase dans la mort !

Dernier regard d’Orphée…
Derrière le décor,
Je vois son ombre aimée,
L’orfèvre de ces corps

Et le poème-objet,
Trop cher et qui m’est cher,
Dans mon regard gravé,
Qui brûle dans ma chair

Comme un désir obscur,
Une dague effilée,
Cisèle d’un seul jet
Ce que j’ai de plus pur,

M’emporte vers l’azur
Du poète expiré,
D’une logique sûre
De sa féminité.

Etienne Busquets
guy-chevy
BONJOUR voici un mail jeancocteaumediterranee@gmail.com
gyssels
  • 3. gyssels | 08/09/2014
bonjour

j'ai un vase devrai-je dire un grand vase et j'ai besoin de vos lumières

il est signé au cul en creux et vernissé noir JEAN COCTEAU

je vous envoye quelques photos avec il me faudrai un mail SVP

merci de votre réponse

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau