Milhaud Caramel mou


 

On y entend La femme fatale de Max Jacob comme le stipule l'affiche. Personne ne s'étonne de cette attribution. Ce n'est pas le poète dont il s'agit, mais selon toute vraisemblance de Maxime Jacob, futur membre de l'Ecole d'Arcueil et qui deviendra un compositeur prolifique malgré son entrée dans les ordres sous le nom de Dom Clément Jacob.

Suit, Le Piège de Méduse de Satie (première utilisation d'un piano préparé) dirigé par Milhaud à la demande de l'auteur, le reste du concert étant placé comme celui du Boeuf, sous la direction de Vladimir Golschmann, Caramel mou, shimmy chanté de Milhaud.

On choisit la version présentée par Milhaud et sa femme, car pn y entend m'orchestration d'origine et le chanteur muni comme Johnny Graton d'un porte-voix

Prenez une jeune fille,

Remplisse-la de glace et de gin

Secouez le tout pour en faire une androgyne

Et rendez la à sa famille.

 

Allo, allo Mademoiselle, ne coupez pas

demoiselle ne coupez pas moiselle

ne coupez pas zelle, ne coupez pas ne coupez pas

coupez pas pez pas pas Ah!

Oh, oh comme c'est triste d'être le roi des animaux

Personne ne dit mot oh, oh

L'amour est le pire des maux

 

Prenez une jeune fille

Remplissez la de glace et de gin

Mettez lui sur la bouche un petit peu d'Angustura

Secouez le tout pour en faire une androgyne

Et rendez la à sa famille

 

J'ai connu un homme très malheureux en amour

Qui jouait les nocturnes de Chopin sur le tambour

Allo, allo mademoiselle ne coupez pas

Je parle à je parle au allo, allo

Personne ne dit mot

 

Prenez une jeune fille

Remplissez la de glace et de gin

Ne trouvez vous pas que l'art est un peu........

Secouez le tout pour en faire une androgyne

Et rendez la et rendez la et rendez la à sa famille

On dit à l'enfant ''Lave toi les mains!''

On lui dit pas ''Lave toi les dents!''

Caramel mou!

Bis dans une version plus moderne dont la prononciation est plus audible:

Dernière partie du spectacle: Les Pélican d'Auric sur un texte de Radiguet (c'est bien le titre, il s'agit d'un ménage nommé Pélican, Auric n'a composé pour la pièce en deux actes qu'une Ouverture et un entracte), et Le Gendarme incompris, critique bouffe de Cocteau et Radiguet, habillée de la musique de Poulenc.

Radiguet par Jacques Emile Blanche

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau