Denham Fouts

Le jeune homme en pyjamas

 

 

Un soir, Capgras, co-directeur des Ambassadeurs amène dans la loge de Jean Marais un jeune américain de 19 ans passablement éméché, en pyjama bleu ciel et babouches, fumant Chesterfield sur Chesterfield qui réclame qu'on le place tout de même puisqu'il a loué. Il prétend qu'il était malade et que ses amis lui ont confisqué ses vêtements pour l'empêcher de sortir. Selon certains (Michel Angebert scripsit) Cocteau aurait eu cette réplique désarmante: "Mais bien sûr, la pièce était écrite pour être vue en pyjama!" Placé dans une loge grillagée, l'individu suscite la curiosité générale et le couple finit par le raccompagner chez lui en voiture. Selon le même auteur il se serait avéré que le garçon aurait fait irruption au théâtre après que Marais lui ait posé un lapin l'après-midi même. Le beau jeune homme, opiomane invétéré, va devenir pour un temps son amant, amant physiquement peu exigeant car diminué par son usage des drogues. Il s'appelle Denham Fouts, depuis l'âge de 16 ans, il passe de millionnaires en aristocrates, étroitement lié au futur roi de Grèce Paul Ier, à Paul de Yougoslavie, au shah, il deviendra une légende grâce aux portraits qu'en feront ses amants successifs, Truman Capote, Glenway Wescott, Platt-Lynes, Christopher Isherwood, Gore Vidal. Se souvenant d'un mot de Capote (qui le surnommait "le garçon le mieux entretenu au monde"et  que Fouts fit venir à Paris en lui adressant un chèque en blanc), le compositeur Ned Rorem eut cette formule "Si Fouts avait couché avec Hitler comme celui-la le souhaitait, il aurait sans doute épargné au monde la deuxième guerre mondiale".

                                       

Denham Fouts par Platt-Lynes

 

 

Quoique Jean Cocteau encourage Marais à se rendre en sa compagnie dans un déguisement de fortune au bal d'Etienne de Beaumont en 1939 (sur le thème de la famine sous Louis XIV)

Marais, Fouts et JFLP (ami de Cocteau) au bal du comte de Beaumont

il multiplie les mises en garde contre le bellâtre:


La conversation de D. n'est pas pour toi. Ses goûts ne sont pas pour toi, son style d'existence n'est pas pour toi. Tu en fais un prince charmant, mais à mes yeux et à ceux des autres, c'est un pauvre gosse mal situé dans l'existence et paresseux devant le destin . (conclusion d'une lettre glissée sous la porte de la chambre de Jean Marais)

 

Marais rompt. Fouts rapatrié quelques jours avant la déclaration de guerre n'aura de cesse de revenir en Europe. Il mourra en décembre 1948 à Rome, dans les toilettes de la Pension Foggetti, officiellement d'une malformation cardiaque, peut-être d'overdose.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau